Royaume-Uni/Brexit : le calme avant la tempête

La Banque d’Angleterre a sorti l’artillerie lourde après le Brexit : baisse du taux directeur à 0,25%, son plus bas historique, mise en place d’un système de soutien aux prêts des banques pour 100 milliards de livres, relèvement du plafond du programme d’achat d’actifs, le fameux quantitative easing de 375 milliards de livres à 435.…