La flexibilité n’est pas le remède à la précarité

Pourquoi réforme-t-on le marché du travail en France ? Pour éradiquer un mal bien français. Une tendance à reporter l’essentiel de l’ajustement en temps de crise sur une petite fraction de la population, toujours la même, la plus jeune, la moins diplômée, piégée dans une trappe d’instabilité, d’intermittence, sans espoir de sortie. La plupart des études…