La France et l’Europe face à la crise économique – Volet 3

Pour découvrir l’analyse complète, cliquez ici.

Face à l’ampleur de la récession mondiale, les politiques de relance ont atteint leur objectif : stabiliser l’activité et lisser l’ajustement des capacités. Une consolidation graduelle et généralisée à l’ensemble de la zone euro apparaît aujourd’hui nécessaire. Dans le cas français, il s’agit de reconstituer des marges de manœuvre budgétaires pour pouvoir faire face à un prochain retournement conjoncturel, ce que notre pays a eu du mal à accomplir au cours des précédents cycles économiques. Les conditions monétaires créent un contexte favorable à cet effort, en permettant de compenser une consolidation de l’ordre de 2 % du PIB à court terme. Par ailleurs, le risque d’impact négatif sur la croissance peut être modéré par le choix des modalités de l’ajustement. Les États membres doivent surtout concentrer leur effort sur les dépenses de fonctionnement et se redéployer simultanément vers les dépenses d’avenir. Sur ce terrain, une coordination européenne serait souhaitable.

Pour découvrir l’analyse complète, cliquez ici.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s