Quatre lectures de la crise actuelle

Alternatives Economiques Poche n° 038 – avril 2009

Pour découvrir l’article en intégralité, cliquez ici

La crise actuelle annonce-t-elle une nouvelle phase dans l’histoire du capitalisme ? Au regard des conséquences des plus grandes crises financières du passé, la question est essentielle. La crise de 1873 avait mis fin à la première mondialisation des échanges et inauguré une période de longue dépression et de repli protectionniste. La crise de 1929 et la « Grande Dépression » qui l’a suivie avaient ouvert la voie à un nouveau modèle de croissance fondé sur la redistribution des surplus de productivité à la masse des salariés. Dans ces deux cas, une refonte profonde du capitalisme en avait résulté. Parce que ces crises traduisaient, dans la sphère financière, mais aussi dans l’ensemble des modes de régulation de l’économie, des déséquilibres très profonds.

La crise actuelle est-elle grosse de tels bouleversements ? Ou bien, n’est-elle qu’un accident de parcours de plus dans une histoire financière qui fait se succéder des périodes d’enthousiasme exubérant et de désillusion tout aussi excessive ? Un accident dont le déclenchement n’aurait guère plus de conséquences sur la croissance de long terme que ceux qui l’ont précédé ces dernières années ? Dans cette dernière hypothèse, il suffirait d’adapter à la marge les réglementations, les conventions et les institutions existantes pour y intégrer les enseignements de cette crise. […]

Pour découvrir l’article en intégralité, cliquez ici

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s